Blog

Les smart contracts: l'avènement des contrats intelligents

Dans mon précedent article, je vous parlais de la Blockchain en vous y expliquant que la première application concrète de cette nouvelle technologie c'était le Bitcoin (lien). Je vous y laissais entendre également que les champs d'expérimentation de la blockchain étaient immenses. Les smart contracts en constituent un exemple patent.

Petite histoire

Comme je vous le révélais dans mon dernier article, c'est à Satoshi Nakamoto que l'on doit, en 2008, la création de la blockchain. Au départ le concept était associé à la crypto-monnaie, notamment le bitcoin dont on se servait pour régler des transactions dans le darknet. L'invention était si révolutionnaire, que peu de temps après, des personnes se sont dit mais pourquoi limiter cette idée à la monnaie? Ne pourrait-on pas élargir les champs d'application de la blockchain à autre chose?
Et c'est ainsi qu'en 2013, un programmeur informatique, Vitalik Buterin, publie la description d'un projet nommé Ethereum qui s'appuie sur la technologie Blockchain et dont le but est de lancer des programmes, sur le même schéma que le bitcoin, mais appliquées à d'autre secteurs d'activité. Les smart contracts voient le jour.

C'est quoi un smart contract

Les smart contracts (en français contrats intelligents) ne sont autres que des protocoles informatiques qui facilitent, vérifient et exécutent la négociation ou l'exécution d'un contrat. Pour comprendre, savoir exactement de quoi il retourne, nous allons utiliser des cas concrets.
Exemple 1: Jean Dupont veut aller aux Etats-Unis. Il s'achète un billet d'avion et la compagnie aérienne lui propose une assurance qui dit que si l'avion décolle en retard ou arrive en retard à destination, Jean Dupont sera dédommagé à hauteur de 200 euros.
Comme cela arrive souvent, il se trouve justement qu'à la date prévue du voyage, en ben l'avion accuse un retard. Bien entendu la première réaction de Jean Dupont est de penser à son assurance. Il contacte, de retour de voyage, la structure en question. Mais tout le monde sait comment cela se passe en général. Il faut des preuves, remplir des tas de paperasses, envoyer des courriers, téléphoner..., bref de quoi décourager la plupart de ceux qui veulent faire jouer les assurances quand des incidents pareils se produisent.
C'est là que les smart contracts, pour éviter ce type de désagréments, font leur entrée. Les contrats intelligents sont la version digitale des contrats traditionnels. Grâce à ce système, il n'est plus nécessaire maintenant de remplir des tas de formalités pour faire jouer les assurances. Ce sont les contrats de demain!... Que dis-je, ce sont les contrats d'aujourd'hui.
La compagnie Axa vient de lancer sa première offre en utilisant la technologie blockchain (lien). A l'heure où j'écris ces lignes, la plateforme est en version béta, c'est-à-dire en phase de test. Comment cela marche un smart contract? c'est très simple, Jean Dupont souscrit à une assurance, en cas de reatrd son indemnisation est automaitiquement déclenchée.
Un smart contract lie deux parties par le biais du numérique. Le système informatique sert "d'arbitre" et dit ceci: A et B souscrivent un contrat en tenant compte des conditions suivantes. Si ces conditions sont remplies, moi-même (le système informatique) j'exécute l'ordre (ou ce pour quoi il a été programmé). Autrement dit, si Jean avait souscrit un smart contract avec la compagnie aérienne, il n'aurait pas eu besoin de s'occuper de toute la paperasserie ensuite pour être dédommagé du fait du retard de l'avion. Le système informatique qui est relié à la base de donnée du trafic aérien de l'aéroport, aurait détecté que le vol de Jean a accusé un retard et aurait automatiquement déclenché l'envoi de l'argent (les 200 euros) sur le compte de Jean puisque les conditions étaient remplies pour déclencher et exécuter l'ordre. C'est pratique non, les smart contract?... Plus d'esquives, plus de tricherie pour éviter de payer.
Exemple 2: Imaginer votre banque qui vous fait signer un contrat et vous dit qu'elle ne va vous appliquer des pénalités que si vous êtes à découvert. Personnellement il m'est arrivé d'être prélevé plusieurs fois de suite sans être à découvert. Depuis peu j'ai même découvert que ma banque ponctionnait mon compte de 14 euros tous les 3 mois sans m'avoir averti. Et depuis des semaines j'envoie des courriels de demande d'explication sans obtenir de réponse sur le pourquoi de ces prélèvements. Figurez-vous qu'avec un smart contract, cela ne se passerait pas comme cela. Si le contrat stipule que je ne dois être prélevé que quand je suis à découvert, le système veillerait à ce qu'il n'en soit autrement. Finis les astérix qui renvoient à des polices de caractères si minuscules que vous ne découvrez leur teneur réelle qu'une fois votre compte siphonné par la banque.
De toute façon, les smart contracts deviendront indubitablement un argument marketing dans les mois à venir. Soit les personnes vont, à l'avenir, elles-mêmes devenir leur propre banquier grâce aux Bitcoins Wallet (voir mon précédent article) ce qui signerait la disparition des banques. Ou alors les banques vont proposer des services qui tiennent compte de cette nouvelle culture qui veut que les rapports entreprises/clients soient assainis par le biais des smart contracts.
En définitive, Les Smart Contracts sont des contrats, dits intelligents, qui s’appuient sur la technologie Blockchain pour rendre infalsifiables leurs termes et les conditions de leurs exécutions. Ce sont des programmes informatiques, accessibles, auditables et automatisés qui vont, c'estr une certitude, modifier en profondeur la notion de confiance dans les relations sociales et commerciales.
Je n'ai donné dans cet article qu'une petite esquisse des opportunités qu'offrent les smart contracts. Le champ des possibles est vaste avec la technologie blockchain. Nous n'en sommes qu'au début.

À titre indicatif, Integraphone, prestataire de services informatiques, propose des solutions, assiste et accompagne les entreprises dans leur processus de transformation numérique.

Sylvestre Samb
Chargé de Communication & Marketing │ Integraphone

 


+33 (0)9 70 75 52 52

Newsletter